ARC’EAU a tenu une conférence de presse le mercredi 4 juin à 10 heures 30 dans les locaux du restaurant “Chez Pierre”.

Par cette conférence de presse, ARC’EAU souhaitait rendre compte publiquement de l’état actuel de la gestion du service public délégué de l’eau potable sur le territoire de la COBAS.

ARC’EAU a dénoncé l’immobilisme de la COBAS:
1) sa défaillance quant à son devoir de contrôle du délégataire: défaut de contrôle des             engagements contractuels qui ne sont pas tenus, absence de contrôle des résultats d’exploitation qui ne sont pas bons…
2) son défaut d’engagement et de prise  de décisions pour préserver les intérêts de ce service…. 

ARC’EAU a durci le ton et a mis en demeure la COBAS :

  • De traiter les dossiers à fort enjeu financier: “le dossier compteurs d’eau” qui dort dans les tiroirs, malgré ses propositions sur les mesures urgentes à prendre.
  • De fixer au 3 février 2015 le terme du contrat actuel pour caducité  au sens de l’arrêt du Conseil d’Etat du 8 avril 2009 “Commune d’Olivet”, en raison des irrégularités dont il est entaché, sous peine de recours contentieux.
  • De repenser son désengagement concernant  l’adhésion d’ARC’EAU à la commission de contrôle financier, décision qui équivaut à un barrage des élus à la démocratie participative, à un rejet du contrôle de gestion par des citoyens experts et à un refus de transparence.

 

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.